Newsletter


Les Nouvelles: Dix années d’engagement

TROIS QUESTIONS A

... Kurt Fluri, l’un des co-fondateurs de la Région capitale suisse et Laurent Favre, co-président actuel.

Kurt Fluri, quelle était l’idée de base de la Région capitale suisse et votre motivation de fonder une telle association il y a 10 ans ?

« Le déclencheur est né du concept d’aménagement « Projet territoire Suisse » élaboré par la confédération, qui avait défini trois espaces métropolitains en Suisse en tant que centres économiques : Zurich, Bâle et le Bassin lémanique. Il n’y avait rien concernant le centre du pays : le Mittelland. La ville et le canton de Berne ont été alertés de cette situation et les contacts avec les cantons voisins ont été activés. Ces espaces économiques métropolitains n’ont pas été contestés mais le message était d’affirmer qu’il existe un centre politique qui est la ville de Berne et ses régions. C’est à partir de ce constat que la décision a été prise de fonder la Région capitale suisse. L’annonce officielle avait été faite lors de la conférence de presse du 19 mars 2010, en présence d’Alexander Tschäppät, président de la ville de Berne, Andreas Rickenbacher, membre du Conseil-exécutif du canton de Berne, Didier Berberat, Conseiller aux Etats neuchâtelois et président de la ville de la Chaux-de-Fonds, Georg Tobler de l’Office fédéral de l’aménagement territorial et moi-même. »

Laurent Favre, qu’est-ce qui vous a motivé à prendre la co-présidence ?

« Même si l’origine de la Région capitale suisse prend ses racines dans la thématique de l’aménagement du territoire, c’est le fonctionnement entre les cantons voisins (Berne, Fribourg, Neuchâtel, Soleure et Valais), le fait de mieux pouvoir institutionnaliser ces relations qui est intéressant. Par ailleurs, nous sommes toujours plus forts ensemble et pour les cantons, il est important de pouvoir défendre nos mêmes intérêts vis-à-vis des instances fédérales. La Région capitale suisse est une petite suisse, avec plusieurs cultures et différents types de territoire... des Alpes au Jura. Nous sommes au centre géographique et de ce fait, pouvons apporter notre pierre à l’édifice sur le plan national, notamment en construisant des ponts entre la Suisse alémanique et la Suisse romande. »

Quel est votre coup de cœur dans la Région capitale suisse, le lieu que vous conseilleriez de visiter ?

Kurt Fluri : « D’un point de vue émotionnel, je dirais bien entendu Soleure. Mais c’est le Palais fédéral que je conseillerais, par rapport à son histoire, la force du fédéralisme, le système des deux "chambres". C’est à cet endroit que je pourrais au mieux expliquer la Suisse. »

Laurent Favre : « Bien sûr la ville de Neuchâtel à laquelle je suis très attaché. Mais je citerais également la ville de Berne, qui représente le siège de toutes ces valeurs fédérales que nous cultivons. Autre lieu magnifique, symbolique pour la Région capitale suisse, le barrage de Hagneck car il représente les thèmes de l’aménagement du territoire, de la nature, de l’énergie. Ce chef-d’œuvre de la correction de l’Aar et des eaux du Jura représente le fruit d’un travail acharné, il y a 150 ans, des cantons de Soleure, Fribourg, Berne et Neuchâtel, avec le soutien de la confédération. Ce projet a transformé une zone marécageuse en terres de production agricole, créant ainsi un lieu de vie et permettant la production d’énergie renouvelable. La dernière revitalisation a encore apporté des améliorations. C’est un joli symbole de la collaboration et de l’énergie qui parcourent nos cantons. »

Découvrez l’interview en entier

 

POINT FORT

L’année 2020 annonçait le jubilé des 10 ans de la Région capitale suisse. Mais en raison de la crise sanitaire, elle aura imposé de la flexibilité et de la persévérance. Certains projets ont été freinés et l’impossibilité de se rencontrer physiquement nous a contraints à tester de nouvelles formes de collaboration. L'expérience acquise, qui a également été positive, déterminera aussi certains modes de fonctionnement futurs de la Région capitale suisse.

La Région capitale suisse saisit l'occasion de ce jubilé pour revenir sur les événements marquants de la dernière décennie. Avec nos membres, nous avons analysé les forces et les succès de la Région capitale suisse au cours des dix dernières années. Ces constats seront désormais intégrés dans l'orientation future de la Région capitale suisse. Nous nous réjouissons de pouvoir présenter ces conclusions lors de l'Assemblée générale du 21 mai à Soleure.

D’ici là, nos sincères remerciements vont à toutes celles et ceux qui sont engagés pour notre Région.

 

EN QUELQUES CHIFFRES

Le retour en chiffres montre le vaste réseau et le bon positionnement de la Région capitale suisse.

 

SUCCESS STORIES

La santé, un secteur présentant un immense potentiel

Site attractif pour la branche des techniques médicales, la Région capitale suisse attire aussi de plus en plus d’entreprises de l’industrie biotechnologique et pharmaceutique. Elle se distingue donc par un secteur de la santé solide reposant sur un réseau hospitalier efficace, dont l’institution phare – à savoir le Groupe de l’Ile – jouit d’une réputation nationale, voire internationale. La Région capitale suisse a apporté une contribution importante à la création du "sitem-insel" sur le campus de l'Ile. Cet institut de recherche d’importance internationale fait la part belle à la collaboration partenariale entre les milieux des sciences, de la médecine clinique et de l’économie.    

L’importance du transport ferroviaire en Suisse

En 2019, les projets d’aménagement de l’infrastructure ferroviaire « PRODES 2035 » et du programme mis à jour de développement stratégique des routes nationales « PRODES des routes nationales » ont été traités au Parlement. La Région capitale suisse, en tant que plaque tournante nationale en matière de transports, avait à cœur de défendre ses intérêts dans le cadre de ces projets. Les projets nationaux ont fait l’objet d’un suivi rigoureux. La Région capitale suisse a notamment déployé d’importants efforts pour développer le projet « PRODES 2035 ». Elle a défini très tôt les objectifs principaux :

  • Cadence semi-horaire entre les centres de la Région capitale suisse
  • Cadence de 15 minutes dans les grandes agglomérations
  • Prise en compte adéquate de toutes les régions de la Région capitale suisse

Grâce à l’étroite collaboration avec le Comité du Lötschberg, la Conférence des directeurs des transports de Suisse occidentale (CTSO) ainsi que le groupe parlementaire Région capitale suisse, les éléments principaux ont pu être intégrés avec succès au projet dans le cadre de la consultation et grâce à la discussion menée au Parlement. L’aménagement du tunnel du Lötschberg, la ligne directe Neuchâtel–La Chaux-de-Fonds ainsi que la cadence de 15 minutes dans l’agglomération de Fribourg vont notamment être réalisés.

 

RETOUR EN IMAGES

Nous remercions celles et ceux qui se sont engagés et continuent à s'engager pour notre Région.

AGENDA

Vous trouvez tous les évènements ici